add_box
  • home Accueil
  • keyboard_arrow_right Communications
  • keyboard_arrow_right MEDIA
  • keyboard_arrow_right Articles
  • keyboard_arrow_rightLigue des champions : Manchester City bat le Real Madrid après un match grandiose

Communications

Ligue des champions : Manchester City bat le Real Madrid après un match grandiose

today27/04/2022 12

Arrière-plan
share close

Ligue des champions : Manchester City bat le Real Madrid après un match grandiose

Manchester City a remporté sa demi-finale aller de Ligue des champions face au Real Madrid (4-3), ce mardi, à l’issue d’un match ultra-spectaculaire. Karim Benzema a marqué un doublé.

Le match : 4-3

La suite dira si c’est enfin la bonne saison pour Manchester City. En attendant le deuxième round, dans huit jours, le club anglais a pris une option pour disputer sa deuxième finale de Ligue des champions consécutive. Vainqueurs du Real Madrid (4-3) ce mardi au terme d’un match de très haut niveau, où les deux équipes se sont rendu coup pour coup, les Citizens pensaient avoir mis leurs adversaires K.-O, avant un ultime coup de maître de Karim Benzema, dans un Etihad Stadium bouillant comme un ring. Vivement la revanche et la fin du combat, mercredi prochain !

À peine le coup d’envoi était-il donné qu’on avait déjà le souffle coupé. Grâce à deux buts de Kevin De Bruyne, sur une tête plongeante (2e), et Gabriel Jesus, après un bel enchaînement (11e), les joueurs de Pep Guardiola menaient déjà 2-0 après onze minutes. Jamais dans son immense histoire dans la compétition, le Real n’avait été mené de la sorte après si peu de temps. Il a donc fallu que les Madrilènes encaissent le coup. Mais à peu de choses près, Karim Benzema et ses partenaires auraient pu être envoyés au tapis si Riyad Mahrez (26e) ou Phil Foden (29e) s’étaient montrés plus précis. Un art que le Français cultive à la perfection. Sur son premier tir, il faisait mouche (33e). Dans la foulée, Rodri butait sur Ederson (34e), manquant d’un rien l’égalisation.

Face aux difficultés défensives des siens, Carlo Ancelotti décidait de remplacer David Alaba par Nacho à la mi-temps. Mais les problèmes du Real ne disparurent pas pour autant. Militao manquait son intervention devant Mahrez, qui trouvait le poteau, avant un sauvetage miraculeux de Carvajal devant Foden (48e). Le rythme ne baissait pas et le jeune Anglais, à la réception d’un centre de Fernandinho, se rattrapait de la tête pour offrir, croyait-on, un avantage décisif au leader de Premier League (53e).

C’était sans compter sur la nouvelle réaction du futur champion d’Espagne. Vinicius Junior réussissait un numéro côté gauche pour ramener son équipe à un but (55e). Le suspense restait entier pour le final qui tint aussi toutes ses promesses, à l’image de la frappe sublime de Bernardo Silva dans la lucarne de Thibaut Courtois (74e), à laquelle Benzema répondit par une panenka (82e). Cette fois, c’était bien fini. Dommage, tant le spectacle était beau. On aurait aimé qu’il ne s’arrête jamais…

Le joueur : Karim Benzema maintient l’espoir

Où serait le Real aujourd’hui sans lui ? Auteur d’un doublé pour son 600e match toutes compétitions confondues avec le Real Madrid, Karim Benzema a encore porté son équipe. En vrai leader et bon capitaine, il a d’abord supporté et encouragé ses partenaires à 0-2 puis 1-3, quand tout semblait enfoncer les Merengues. Puis quand il a fallu compter sur lui, il a répondu présent, à nouveau.

Présent à la réception d’un centre de Ferland Mendy, il a réduit l’écart d’une belle reprise de volée (33e). En seconde période, après une main d’Aymeric Laporte, il a encore su garder son sang-froid pour réussir une panenka sur penalty (82e). Désormais meilleur buteur de la compétition avec 14 buts, il est aussi entré dans l’histoire de la C1 en devenant le plus vieux joueur (34 ans et 4 mois) à atteindre la barre des 40 buts – même 41 – lors d’une saison en compétition officielle avec un club européen depuis Ferenc Puskas (35 ans et 3 mois), le 8 juillet 1962, également avec le Real Madrid.

Le Real Madrid n’avait plus encaissé 4 buts à l’extérieur en Ligue des champions depuis le 24 avril 2013, déjà en demi-finales aller, à Dortmund (1-4). Au retour, il avait été éliminé malgré une victoire 2-0

Écrit par: YaHaya Gakou

Rate it

Article précédent

Communications

Ligue des champions : Pep Guardiola (Manchester City) admiratif du Real Madrid

Ligue des champions : Pep Guardiola (Manchester City) admiratif du Real Madrid Pep Guardiola, lors de la défaite de Manchester City sur la pelouse du PSG en Ligue des champions cette saison (2-0). (A. Mounic/L'Équipe) Alors que son équipe de Manchester City s'apprête à défier le Real Madrid ce mardi en demi-finale aller de Ligue des champions (21h00), Pep Guardiola ne tarit pas d'éloges sur son adversaire. Ce mardi à l'Etihad […]

today25/04/2022 2 1

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

0%